« Les nuls », ils ont tous les manuels du monde pour leur apprendre à s’améliorer, mais si il manque un fascicule à cette large collection, c’est bien celui de la poisse. Comment être un parfait chat noir? J’ai décidé de rédiger quelques bases.Tout d’abord, il faut savoir que le poisseux a beau vouloir éviter la cata, celle-ci prend le TGV pour le rattraper alors pas de soucis ! Tout le monde peut y arriver à la maladresse, et en peu de temps. Voici quelques règles :

—S’assoir à la table la plus bancale de n’importe quel lieu, restaurant, terrasse, école, toutes les tables les plus tordues sont bonnes à prendre. Pour info j’ai à mon actif une seule table au café non bancale depuis que je suis née, qui dit mieux ?

—Toujours se rendre compte une fois dans le moyen de transport que la batterie du lecteur MP3 est déchargée, et voilà que la condamnation à écouter les conversations débiles de ses voisins dans le bus commence. La discussion en première place dans le top 3 des plus inutiles est celle du temps qu’il fait. Sophie Davant STP, peux tu sortir du corps de tous ces voyageurs dans le Métro ?

—Faire confiance à la météo du 20H et donc s’habiller en conséquence. Le résultat est bluffant. Pas de parapluie les jours de tornade, chaussures ouvertes par temps de pluie et veste par grosse chaleur.

—Avoir les mauvais numéros pour que la Française des jeux soit encore plus riche; tout bon poisseux qui se respecte ne trouve aucun chiffre correct dans le tirage du vendredi soir et souhaite l’arrêt cardiaque du gagnant à la découverte du jackpot.

—Oublier les choses utiles et importantes à son domicile une fois loin de chez soi, comme son Pass Navigo, ou bien encore des mouchoirs quand le nez coule et par conséquence 10 reniflements à la minute, une attitude des plus respectable.

—Trouver l’ascenseur HS en revenant de 2h de courses, port des pack d’eau jusqu’au 3ème, voire plus si l’on est un bon poisseux.

—Avoir le bureau tout près des toilettes, on peut éventuellement savoir qui y fait quoi voire comptabiliser les allers et venues de ses collègues. Dans le meilleur des cas diagnostiquer une gastro peut être bénéfique par temps hivernal.

—Ne jamais avoir de projets pour les dates festives, réveillons face à TF1, Halloween à la maison pour distribuer une tonne de gélatine à tout le quartier, Noël chez personne…Et le summum : manger seul à la fourchette son gâteau d’anniversaire acheté la veille à la Romainville.

—Toujours arriver sur un lieu avec un dress code pas compatible avec l’événement, le top du top : des vêtements tape à l’œil, ou bien une micro jupe/short à un dîner chez la belle- famille.

—Attendre un coup de fil important et se trouver à des mètres du téléphone (WC ou salle de bain), courir et trébucher à cause d‘une chaussure. Avec un peu de chance, on peut se casser une jambe…Ou les deux!

 

 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :