Finie l’adoption des petits chiens tout mignons à la SPA, d’autres gros chatons veulent aussi se faire adopter et les concepteurs du site Adopte Un Mec ont bien compris que les consommatrices recherchent de la chaire bien fraîche, des hommes non avariés si possible… Et oui, seules les femmes peuvent aborder ces messieurs, des greffiers en quête de laisses. Cela donne un côté soumission, il faut le reconnaître. Un site où les rayons ne désemplissent pas, bien au contraire. Des produits plus ou moins périmés attendent sagement dans les rayons pour atterrir dans le panier (lit de la mamzell‘).

Alors la fille fait son marché, met dans son caddie, repose, reprend, hésite, puis le remet parce qu’un autre emballage plus attrayant lui a tapé dans l’œil; elle s’en fiche, le but premier est de consommer. Un homme qu’on mange comme un triangle au thon, c’est tout le concept. L’homme devenu objet, un rêve qui se transforme en réalité pour toutes ces femmes. Et si on inventait “adopte une fille.com”. Je suis sûre que ça marcherait autant, les filles sont au moins aussi célibataires que les hommes de nos jours. Leurs failles ? Pas assez réalistes, et oui le prince charmant ne roule plus sur un cheval blanc mais en Clio II. Constamment à la recherche de la perfection, et des moindres détails qui éliminent; elles finissent seules et envieuses à écouter les problèmes sentimentaux de celles qui veulent redevenir célibataires.

Si tous les gays prévoyaient aussi de faire leur shopping list, ils se sont mis le doigt dans l’œil (pas que ici d‘ailleurs), et bien profond. En effet, rencontres entre hommes et femmes exclusivement, pas de place pour la gay attitude précisent certains communiqués du site, mais qui pense tout de même à ce futur marché.

Et pourquoi ne pousserait-on pas le vice jusqu’à réellement présenter des mâles dans des vraies boutiques ? Une boutique ouverte à partir de 20h où les femmes viendraient faire du lèche-vitrine, essayer dans les cabines, acheter et pourquoi pas rendre si le produit ne convient pas ? C‘est le but du ticket de caisse. Le top !

Et si je me mettais à chercher un local pour mettre tout ce beau monde dedans ? Bien sûr je m’engage à la mise en rayon moi-même, je ne voudrais pas que le travail soit bâclé par une stagiaire. Un rêve : pouvoir tester avant de repartir avec un mec sous le bras façon sac Mac Douglas… Qui a dit que l’homme n’était pas un objet ?

 


Tagged with:
 

3 Responses to À la niche Médor !

  1. Fifi Roze dit :

    Non, JR, je ne le validerai jamais d’ailleurs :-)

  2. JR dit :

    As-tu validé ton panier ? :D

  3. GUCCINANIE dit :

    sans surprise! toujours au top et criant de vérité!

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :