Le pays en forme de botte italienne est dans tous ses états. A peine a-t-il eu le temps de reprendre son souffle que déjà une nouvelle affaire « ambiance scandale* » (cf. fonky family) chasse la précédente.
Définition* : Terme désignant un homme politique (enfin je crois) italien nommé Silvio Berlusconi.

Né en 36, (c’est qu’il tient encore la route le papi !) ce farouche opposant aux libertés d’expression et plus particulièrement de la presse ne rougit même plus d’être toujours dans la course en ce qui concerne les affaires judiciaires scandaleuses. Son casier est aussi lourd et imposant que celui d’un Dalton. D’ailleurs, il me fait penser au redoutable Joe, des gros dossiers sur sa tête pourtant aucune inquiétude, il arrive toujours à se sortir des emmerdes comme si un ange gardien veillait sur lui… (Dans le contexte ici : de très bons avocats) ! Fraude fiscale, trafic de drogue, corruption, Escort-girls…Son gourou doit visiblement s’appeler Tony et s’inspire directement de la vie de Sylvio dans la série : « Les Soprano », nul ne peut plus l’ignorer maintenant ! Lover à souhait, mais latin radin, il ne paye ses bonnes copines que deux mille euros la nuit, alors qu’il est dans le classement Forbes (échelle des plus importantes fortunes au monde).  Les italiens entretiennent ce coté séducteur-coureur-cavaleur et que dans le fond ils ne peuvent le juger puisqu’eux même adhèrent complètement à ses pratiques. C’est leur grande fierté, un quasi centenaire dans la course, un mythe ! Une statue de marbre à son effigie sera construite prochainement dans sa ville natale en plein Milan. Vous verrez, on en reparlera. Les enfants de demain étudieront sa vie pendant leurs cours … d’Histoire ? Non, biologie voyons, option  procréation  ! Lénine, Staline, Poutine, c’est périmé ça !

J’ai pensé à plusieurs solutions pour aider Silvio :

– Et s’ils l’envoyaient combattre ses problèmes infinis en cure pour se faire désintoxiquer des femmes ? Très tendance comme concept ! A l’identique de certaines stars made in USA sex-addict (Tiger Hood ou le multirécidiviste Charlie Sheen)…pour certain c’est le tabac, pour d’autres les paninis, l’alcool… Finalement à chacun son paradis j’ai envie de dire ! Au final, je me demande quand même si l’idée est bonne, car en y réfléchissant un peu, Berlu’ charmerait tout le personnel féminin à coup de gros billets ou de vagues promesses de siège politique…Les petites infirmières finiraient par en perdre leur italien

– Arrêter la politique et faire adapter son histoire. La story de sa vie : « Sardaigne, la nuit », c’est accrocheur comme titre, non ? En personnage principal, j’ai pensé à De Niro, dans le style mafieux, on peut difficilement mieux faire !

– Ou alors, dernière solution, jouer au petit saint, et se racheter auprès de l’église catholique et du Vatican ! Puisqu’un cardinal sur deux veut sa peau autant devenir prêtre ? Faudra juste qu’il reste sur place, et qu’il évite la Belgique où deux évêques de Bruges ont mentionné l’idée de bannir le célibat, je cite : « Les personnes pour lesquelles le célibat est humainement impossible à respecter devraient aussi avoir la chance de devenir prêtre». Vraiment en Belgique il se passe des trucs louches… Ils ne font aucun efforts pour l’aider là, c’est affligeant !

Dans tous les cas, si demain il est « out » de la politique, j’ai ce qu’il lui faut : ouvrir un « Bada Bing »…Les connaisseurs savent de quoi je parle.

Tagged with:
 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :