Et si « Qui veut épouser mon fils » devenait « Qui veut épouser ma beurette » ? Vous imaginez ? Le daron moustachu dans toute sa splendeur, Philip Morris à la bouche au volant de la voiture familiale. The break familial avec galerie of course direction son QG, le PMU du coin !

Une maman qui tenterait tant bien que mal d’apprendre à sa progéniture comment faire la marmite et être la parfaite «Desperate House Beurette» ! Bien sûr, dans cette reality TV, il y aurait une daronne parmi tous ces «clichés» : indépendante, Permis B, ultra ouverte qui prépare des bons petits plats de chez Picard tous les soirs et qui ne comprend pas pourquoi une femme doit faire la cuisine étant donné que l‘homme est aussi muni de 2 mains. Bref la grande gueule inutile de l’émission.

La célibataire parfaite aurait entre 18 et 30 ans. Oui car chez les arabes, c’est « péché » de se marier après tant d’années ! Quand aux prétendants, à l’image de leur « futures femmes », ils seraient complètement en décalage dans un monde parallèle. Des portraits similaires à ceux que TF1 a pu nous offrir récemment mais avec une pointe d’humour à l’orientale (accents des parents, oblige !) Voici le casting !

– La clandestine touchante prête à tout pour « sa carte de résidence ». Parfaite dans tout ce qu’on peut attendre d’une femme de ménage, nourrice et cuisinière (Un rouleau de sopalin pour essuyer vos larmes d’émotion fera l‘affaire pendant ses passages) !

– The véritable beurette dans tout son éclat avec ses tenues au ras de la conscience (c’est elle qui fera fantasmer toutes celles qui n‘assument pas leur esprit frivole mais pour qui elle reste une *****, (c‘est assez étrange de vouloir ressembler à une personne qu‘on considère comme une ****, ceci est une note perso de l’auteur).

– La pseudo geek frustrée derrière son ordi et ses valeurs familiales conservatrices, avec ses amis virtuels et un mur sur Facebook semblable à celui des lamentations. La reine du proverbe sur ses statuts (chinois de préférence, versets du Coran pendant le Ramadan) pour exorciser ses peines. Oui, en 2010 (Bientôt 11!!) le journal intime se veut 2.0.

– Pour finir celle qu’on attendait tous, la rebelle (3Comment ça je dois faire à manger ? et lui ? » Genre de phrase ultra féministe dite 2 fois par jour, manifestante, fervente des « Ni putes Ni soumises » (ça se discute), les biographies de Fadéla et Sihem ses gourous sont sur sa table de chevet, poupée vaudou sous le lit de tous type d’opposant à ce mouvement !

Bon, après mûre réflexion ce n’est pas le mot « Beurette » qu’on devrait utiliser pour cette émission, il pourrait prêter à confusion vu son degré de connotation péjorative.  Pour tous ceux qui vivent dans des grottes sans le wifi, il suffit juste de le taper sur le moteur Google pour mieux comprendre. Des pages et des liens Xtrémement hot ! Oui, la beurette, qu’elle soit de luxe ou à la dérive fait vendre ! Si TF1 veut reprendre mon concept, je suis d’accord pour le vendre mais uniquement si j’assiste aux tournages ! Grande classe.

700-278785-Diplôme du Master de Beurette

 

 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :