Le téléphone portable cancérigène ? Nous n’en sommes pas encore sûrs, verdict dans quelques années, mais s’il y a bien une chose à laquelle le cellulaire nuit, et bien c’est aux couples! Il est le numéro 1 du podium de tous les moyens de communication qui peuvent détruire une relation. Même si internet commence à lui faire de l’ombre…
Restez joignable h24 ou alors un justificatif vous sera demandé pour avoir laissé sonner sans réponse, ou pire la messagerie directement. Donc intention et préméditation à faire quelque chose de malsain.

Big Brother n‘a plus besoin d‘être sous le même toit que nous, on peut maintenant s’épier à distance, les chinois (encore!) ont mis en place des systèmes d’espionnage façon DST ou NSA, accessibles à tous et pour pas cher. Faut juste se faire envoyer le matériel par Fedex et c’est réglé, parce qu’ici en douane, ça ne passe pas !
Donc on reçoit les SMS sur notre tel en même temps que ceux que Jules a eu sur le sien! Je ne cautionne pas du tout ce genre de pratique, écouter une conversation téléphonique est bien plus bénéfique. C’est beaucoup trop vague un texto !

« Tout ce que vous direz sera retenu contre vous », cette phrase devrait figurer sur tous les emballages de mobiles, comme pour rappeler l’importance du silence. Répertoire, appels, messages, si le trio de choc est réuni sous un air suspect, alors c’est cuit, très cuit même. Si soupçon il y a, dispute il y aura !

J’ai eu mon premier téléphone au lycée alors qu’aujourd’hui à 8 ans, avoir son Palm c’est tout à fait normal. Oui, bien après le collège, une cabine téléphonique dans le sac. Peu importe, le machin pesait plus que le frigo, mais c’était la classe. Ça avait vraiment un côté pratique, contrairement à aujourd’hui où si tu n’as pas de cellulaire, c’est comme si tu n’existais pas! Donc pour moi, à l’époque, c’était fini les attentes dans la cabine du coin, j’ai encore cette sonnerie dans la tête, puis il ne me manquait plus qu’une chaise et un plaid pour faire de cet endroit ma propriété. Je donnais le numéro de « ma » cabine, un peu comme une résidence secondaire. A 50 francs la carte, j’en ai dépensé des sous, impuissante face aux minutes du compteur qui défilaient… J’aurais aimer stopper le temps à ces moments là, alors l’Ericsson, je peux vous dire qu’il a changé ma vie.

Avec toutes ces techniques de traque je suis devenue complètement parano; et pourquoi pas me débarrasser de cet objet bourré de vices et de mensonges? Après mûre réflexion, c’est impossible, sans téléphone je n’existerai pas ! Je suis condamnée!

 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :