Instagram, application exclusivement utilisée par la bobo sphère hypstérienne qui vient de se prendre un coup de banalité depuis que Satan lui-même (Mark Zuckerberg) l’a rachetée pour un million de tunes (bolosssss). Mais concrètement à quoi ça sert ? A tout, mais en gros cela donne des ailes à l’artiste/photographe que tu ne seras jamais et c’est déjà ça. MAIS SURTOUT, Instagram rend beau et ça, ça fait plaisir aux moches qui peuvent devenir bonnes, juste le temps d’un flash. C’est d’ailleurs sur cette même plateforme que la maquilleuse Melissa Murphy a fait bander mou tous les amateurs de porno en publiant via son compte Instagram, des clichés d’actrices avant/après maquillage, rude.

Entrons dans le vif du sujet, tu prends une photo de la chaise rouillée en fer forgé qui traîne depuis quarante saisons et elle devient, touchée par la grâce du filtre, une œuvre à faire pâlir de rage tous les photoshopeurs qui vivent derrière leur Mac. Mais attention, pour devenir de bons Instagrameurs suivez le guide INDISPENSABLE, à savoir comment une journée doit se dérouler :

9h : Instagramez votre paire de chaussure avant de partir au boulot et cela chaque jour, ceci est une OBLIGATION, d’ailleurs ça me fait penser aux types qui aiment lécher les pieds et avec ce genre de tendance sexuelle ils doivent passer leur journée à lécher les écrans de leur tablette à défaut d’avoir de vrais pieds entre les mains. Instagram, première application sur le fétichisme du pied.

12h : Instagramez votre repas, même si cela se passe à la cantine pour pauvres que vous fréquentez au travail, (les tickets restau c’est pour le week-end, je vous comprends). Bref, vous arrivez et là c’est le drame, le menu n’est en rien exotique… Pas de panique, le filtre Instagram va rendre cette photo incroyable, #instafood en est peuplé et même une assiette de bouffes périmées pleine de vers pourrait donner faim à n’importe qui.

Sans Instagram

Sans Instagram

Avec Instagram

Avec Instagram

18h, ce sont tous les connards et connasses qui partent prendre un verre après le travail (pour se détendre) qui shootent le verre de coca avec sa rondelle de citron payé 6 euros 80. D’ailleurs, va falloir qu’on m’explique ce concept un jour, celui de galérer sur les terrasses parisiennes.

En soirée, vous avez le choix, mais tout dépendra de la vie de merde que vous menez :

1 – Vous sortez entre amis et là tout est bon à prendre en photo, la copine au chapeau étrange, le boule d’une meuf super bonne que vous ne mettrez jamais dans votre lit, les sushis dégueulasses sans oublier tous les verres d’alcool bus dont vous ne mesurez pas sur le coup l’impact qu’ils auront sur votre gueule le lendemain. En parlant de bon boule, je vous conseille (si vous ne connaissez pas) les sites asstagram et boobstagram (messieurs, vous me remercierez plus tard !)

Le boule que tu n'auras jamais

Asstagram

boobstagram

Boobstagram

2 – Vous êtes en famille ? Le pull décalé de tata Claudine peut faire l’affaire, plus c’est vintage plus c’est tendance, c’est bien connu.

Tata Claudine et ton Gilbert

Tata Claudine et ton Gilbert

Donc voilà, Instagram, c’est ça, ce besoin perpétuel de faire savoir au reste du monde que vous vivez quelque chose de complétement extraordinaire, que vos potes sont les meilleurs et que la bouffe de tata Claudine est super bonne. Mais dans le fond, est ce que ce n’est pas juste pour se rassurer d’avoir une vie meilleure que celle du voisin, flatter son égo et rester dans la compétition ? Vous avez deux heures pour y répondre.

Tagged with:
 

7 Responses to Comment Instagram rend belle une moche.

  1. J’adore ! Merci pour cet instant d’humour :) Je vais aller de ce pas prendre mes pieds en photo ^^

  2. fruisek dit :

    Bonjour Fifi, tu dois te souvenir de moi, j’avais posté y’a des mois plus haut…bon là y’a un souci, j’apparais comme non abonné sur IG…un bug surement. Tu peux me re-accepter sur ta liste? J’aime beaucoup tes publications ;)

  3. Fruisek dit :

    J’en ai rêvé, Fifi l’a fait…
    Cet article je l’avais en tête depuis la création d’IG. Tu l’as écris comme je le pense. J’ai hâte de lire ton prochain billet. Tu as gagné un abonné à vie.
    Et quand tu des reactions comme celle de l’autre coin-coin, tu te dis que tu devrais faire un billet sur les No-Life qui joue les zorros sur le Net. #Bernardo

    • Fifi Roze dit :

      Surtout que le billet parle de la journée typique sur insta. Rien de plus ni moins, je ne critique pas le réseau, je suis dessus. So… Après si on vient ici sans capter le cynisme de chaque mot, j’y peux rien.

  4. Coin dit :

    Au debut j’ai kiffé ton article, mais en m’intéressant a tes écrits j’ai vu que tu étais sur Instagram, en plus avec des photos aussi futiles que tu les décris si bien. Zero Credibility.

    • Fifi Roze dit :

      Faux !!!! Y a 30 photos sur mon IG dont aucune avec un verre de coca. Hahahahaha vous êtes drôles les internet, vous vous intéressez à des gens qui s’ en tapent de vous. Va t’intéresser au réchauffement climatique, hein.

  5. celia dit :

    Faut pendre les moches.

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :