Dieudonné. Bête de foire, bête noire, bête bâillonnée, bête traquée. Bêtise humaine ? Faisons d’abord un point concernant quelques définitions avant d’entrer dans le vif du sujet.

Dieudonnisation : Nom utilisé pour parler d’un esprit qui aurait été vidé/lobotomisé/contrôlé à distance afin qu’il pense, parle, mange Dieudonné.

Quenelle (sens propre) : Boulette de différentes formes et de différentes compositions retrouvée dans la cuisine traditionnelle de plusieurs régions françaises. Notamment à Lyon.

Quenelle (sens figuré) : Prétendu geste antisémite, salut fasciste pour les plus paranos. Il est utilisé par ceux qui défient droit dans les yeux la République, et qui l’emmerdent par la même occasion. Synonyme : la « mettre bien profond ».

« Le 9 septembre dernier, deux chasseurs alpins ont été convoqués par leur supérieur pour répondre de la photo qu’ils ont prises devant une synagogue à Paris pendant qu’ils prenaient la pose en mimant une « quenelle », geste d’adhésion aux idées antisionistes de l’humoriste Dieudonné. » Le Monde, 11 septembre 2013.

« Notre » ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian a demandé dès le lendemain que des sanctions soient prises contre ces deux chasseurs, lui qui laisse les Femen entrer seins nus dans un lieu de culte, vociférant des insultes, arborant des peintures à slogans vulgaires sur le corps pour couper une croix à la tronçonneuse. Le Driant a dû voir en elles un acte de tolérance, de respect et de courage (SIC) ! Elles qui écorchent et provoquent deux monothéismes sauf le Judaïsme et pourquoi sont-elles pardonnées ? Parce qu’elles ne sont jamais allées dans une Synagogue pour faire la même chose.

Dieudo et la scatophilie

« Nous pissons sur vos Institutions Monsieur Le Drian et déféquons sur votre gouvernement ainsi que sur votre République et votre démocratie de m**** ! » Le message est net, Dieudo demande au ministre de la Défense de se laisser aller à la scatophile, tranquillement. Mais ? Quel est le processus ? Comment un humoriste en vient à déclarer ceci à un agent du pouvoir gouvernemental ? J’ai lu un tas de choses, que le type était antisémite/antisioniste/anticonformiste alors qu’il est surtout un antivirus, un genre de Baygon utilisé pour l’extermination des ravageurs, comme de nombreux politiciens. Avec pour seules armes YouTube, une caméra et des images d’archives il arrive à se mettre l’Intérieur, la Défense, l’Économie et la Culture sur le cul, c’est fort, les médias et spectacles interdits, c’est très fort. Bon, en même temps, on en arrive à ce stade assez simplement en France, réputée pour rejeter/bâillonner/censurer/stigmatiser, renommée pour traduire devant les tribunaux la moindre tentative d’exercice de liberté d’expression politique et artistique, certains rappeurs/auteurs/artistes de scène/activistes peuvent témoigner de tout ceci. Censurer afin de priver des millions de Français de parole, de porte-voix, de représentation.

Dieudo le terroriste

Si d’après Leoni « il ne fait plus rire personne », il est surtout celui qui fait peur aux blancs. À ses débuts, il faisait peur en tant que noir réclamant des comptes. Bien avant le sketch chez Fogiel, il a eu le plaisir d’expérimenter la hiérarchie dans la souffrance, cette différence de traitement entre les victimes de l’Holocauste et les victimes de l’Esclavage (en tant que système économique instauré par les blancs, et non pas en tant que fait historique). – « Le fardeau de l’Homme Blanc » comme l’avait écrit Rudyard Kipling, ce blanc coupable d’avoir collaboré, organisé la déportation, le pillage systématique, les croisades. Il est autant responsable de la traite négrière que de la Shoah. Après tout, la Shoah c’est un « truc » de Blancs –  Dieudonné est entré en résistance le jour où il a essayé de rappeler aux Français que Léon Blum a joué un rôle important dans le fait qu’Israël se situe aujourd’hui en Palestine et que Ben Gourion était mentalement instable. Il lui est reproché de faire une fixette sur les Juifs quand la France, elle, fait une fixation sur le voile islamique, la nourriture hallal, les Roms, etc… Remplacer les Juifs par les Portugais ? Tout le monde en rigolerait avec lui karaï. Louis de Funès était antisémite et il a fait le meilleur film français en se déguisant en rabbin, le tout en insultant Salomon. Bien sûr c’était une autre époque, et Louis de Funès ne forçait pas à la réflexion. La différence entre le Dieudo d’avant et d’aujourd’hui c’est qu’avant il agissait, maintenant il ne fait que réagir, sur la défensive. Toute l’intelligentsia se désolidarise peu à peu de lui, par peur, par intérêt ou par conviction personnelle. Alors oui il fait peur. Il terrorise les esprits faibles et ils sont nombreux.

Dieudonisation/Lepenisation

De la même façon que Le Pen, Dieudo, ce spectacle vivant et permanent se fait diaboliser, vogue entre le politique et le comique. Il doit souvent faire des vidéos pour expliquer les vidéos précédentes, preuve qu’il est souvent incompris et il le sait à l’avance. La façon dont il se met en scène est assez inédite, seul Pierre Desproges aurait pu le faire. Il lui est d’ailleurs ce qu’il y a de plus proche, n’en déplaise à ses détracteurs. C’est un positionnement dangereux mais respectable. Ceux qui voient une stricte interprétation au premier degré ne sont que des frustrés de la bite. Et dans le fond, est-ce que Dieudonné ne finit pas par matérialiser le rôle que ses plus grands détracteurs lui ont réservé depuis le début ? Il a survécu par internet mais sa déprogrammation du PAF a été longuement et lentement programmée depuis un article de BHL dans Le Point, paru en 2004. A suivre.

 

 


 

13 Responses to Dieudo : le mur des quenelles

  1. jerry ox dit :

    Chapeau pour ton analyse du « sujet » Dieudonné , Fifi Roze, De lui, je ne sais plus que dire et que penser . Un agitateur ? un provocateur? Un « baygon » contre la connerie ? Sans doute un peu de tout celà et tu le résume fort bien . Il résiste , malgré tout et , possède son théatre de « la main d’or » ou il se produit sans problème . Je l’aime bien et , il me dérange à la fois de par son obstination meme si , je sais , qu’au fond il a raison …ouh ! pas facile d’en parler .
    Tu as parfaitement raison de dire que Louis de Funès était antisémite et il a fait le meilleur film français en se déguisant en rabbin, le tout en insultant Salomon :l’humour est une force , seulement , de ce point de vue la, j’ai bien peur que Dieudonné n’en ai plus du tout .

  2. ZooZ dit :

    Déçu par l’article. Dommage, le sujet était pourtant intéressant. J’aurais aimé avoir plus de critique sur Dieudo, qui dans cet article, est à mon sens « trop » valorisé.
    Tu as bien fait de commencer par définir « la dieudonnisation »…tu y es tombé dedans. Et quand tu dis que Dieudo fait peur aux blancs….erreur de frappe? Les blancs sont très nombreux à ses représentations. Enfin je ne suis pas du tout d’accord sur le fait que censurer Dieudo revienne à « priver des millions de Français de parole, de porte-voix, de représentation »…..faut arrêter c’est le plus talentueux des humoristes…laissons le à sa place et arrêtons de vouloir le considérer comme une « représentation ».

    A Plus

    • Fifi Roze dit :

      Tu aurais eu des critiques sur Dieudo si j’en avais eu à faire. Ce n’était pas un article à charge ni une bio consensuelle… Si tu voulais lire un torchon pondéré va sur Le Figaro si je peux me permettre. Je n’ai pas vocation à critiquer par principe. En l’occurrence ce sont les méthodes utilisées à son encontre qui me choquent. Sa démarche beaucoup moins. Car j’ai le tort, comme toi, de ne le considérer que comme un humoriste. Il ne représente rien d’autres que son compte en banque. Les « blancs » dont je parle ne sont pas une erreur de frappe. T’es dur. Je ne parle pas d’un peuple, mais d’une catégorie…ceux d’en Haut. Pas la France d’en Bas. Et il faut bien généraliser pour aller plus vite. Ne me demande pas de faire ce que toi tu ne fais pas, à savoir pondérer ton jugement. Je suis partisane à travers ce que j’écris. Tout comme toi à travers ta critique. Je ne voulais pas déranger le blanc que tu es (peut être? ) Je sais qu’il ne te fait pas peur. Mais accepte le fait qu’il fasse peur à certains…ta vision est largement plus dogmatique que la mienne au final.

      • ZooZ dit :

        Il est là le problème « généraliser pour aller plus vite » s’il faut catégoriser une frange de blanc pourquoi ne pas les citer? « aller plus vite » est à mon sens une erreur pour quelqu’un qui souhaite « être partisane de ce qu’elle écrit ». Pour revenir à Dieudo, je ne pense pas qu’il fasse peur. Ses idées et ses propos dérangent dans la mesure où il s’attaque au sionisme mais de là à susciter la peur, c’est sous-estimer toutes les possibilités existantes pour le faire taire… Ma vision n’est nullement dogmatique, elle est à terre à terre. Ne nous cherchons pas de super-héros, de pseudo anti-conformiste et révolutionnaire pour je ne sais quelles raisons (peut être une vie de merde?).

  3. Fruisek dit :

    Une fois de plus tu as visé juste…un plaisir de te lire. Je crois être d’accord sur toute la longueur.

    • Pégeot Martin dit :

      Salut à tous. Je suis absolument d’accord avec ton article, mais aussi avec tes commentaires. Je pense, en effet que la censure, tant critiqué pas les français (une grande parti) viens de l’obligation de pondérer ses dires si l’on veux continuer à pouvoir s’exprimer. Dieudonné était très avisé de se côté là dans la période qui a suivi son fameux sketch « antisémite » : il parvenais à être juste avec lui même tout en prouvant à tout le monde qu’il n’était pas ce qu’on lui reprochait d’être (antisémite et compagnie). Malheureusement, la majorité ne le comprenait toujours pas. Pour la plus part, Dieudonné était un comique antisémite, comme le disait si bien la presse. Pour les autre qui, comme moi, se sont intéressé à lui, qui l’on écouté sur des plateaux TV (je parle toujours de la même période), le résultat restait toujours le même : soit on lui demandait de s’excuser pour son fameux sketch, soit on lui reprochait de ne pas être qu’un simple comique.
      C’est exactement ça qui m’énerve et qui montre que, dans les esprits, la politique n’est pas faite pour les humoriste, autrement dit, ce n’est pas fait pour les gens du (bas) « Peuple ».
      Alors, pouvez-vous m’expliquer à quoi sert la liberté d’expression si ce n’est pour faire de la politique ? Pour proposer et engager des changements ?

      Maintenant, ce que fait dieudo actuellement n’est pas ce à quoi il tendait à l’époque.
      En effet Fifi, je pense que Dieudonné et devenu beaucoup plus proche de ce qu’on lui reprochait d’être qu’à l’époque… J’en suis un peu déçu, ce qui ne m’empêche pas d’agréer avec ça confrontation avec le gouvernement et nombre de politiciens.
      C’est son discoure qui me gêne : il perdu beaucoup de son fondement, de son bon sens et de son avant-gardisme.

      Voilà, ce sera tout pour moi. J’espère qu’il y en aura pour m’avoir lu.
      Je terminerai en disant que c’est grâce à des gens comme Dieudonné que ce développe les futurs esprits de notre pays !

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :