Fillette palestinienne près de soldats du Hamas.

Fillette palestinienne près de soldats du Hamas.

IL EST DE RE-TOUR, ce bon vieux conflit israélo-palestinien, ce grand coquin, il arrive toujours quand on l’attend le moins… quoi c’est vrai, y avait la coupe du Monde au même moment, ça ne pouvait pas tomber plus mal. Tout le monde se pose des questions, veut comprendre et ce n’est pas toujours facile, mais je suis là pour ça, éclairer à la lampe torche vos cerveaux bouffés par ce que les merdias racontent. Alors oui mes chers amis, dans ce putain de bordel la géopolitico-historienne que je suis devenue – grâce à internet – va répondre aux questions que vous vous posez.

Vulgarisation d’un siècle d’histoire

Mais comment que tout ce bordel a commencé ? Au lendemain de la première Guerre mondiale (1922), la Palestine (actuel Israël) passe sous mandat britannique, la Grande-Bretagne fait une promesse au mouvement sioniste de l’époque à savoir la création d’un foyer national juif pour eux, du coup la Palestine est obligée d’accepter une importante vague d’immigration juive. A la fin des années 30 la Palestine passe de 10 à 30% de juifs, (cause de Nazisme).

Étant donné que c’est un peu le merdier entre les deux peuples, en 1937 les anglais – qui à la base rappelons-le avaient foutu la merde – se sont dit que peut-être la paix c’est pas si mal et font donc une première proposition de partage mais ça ne va pas marcher : la seconde Guerre mondiale est déjà là.

En 1947 l’ONU (Organisation Nulle à chier et donc pas Utile) approuve un nouveau plan de partage, plan accepté par les sionistes et rejeté pas les arabes. Mais Ben Gourion est un type qui s’en bat les coudes de l’avis des uns et des autres, le 14 mais 1948, il proclame l’État d’Israël. Ce type est tout simplement un génie, le mec vient de PROCLAMER un État et tout le monde trouve ça normal. La mafia.

Le lendemain, les pays arabes voisins ne sont pas contents du tout et lancent des attaques à ce nouvel État qu’ils ne reconnaissent pas, du coup les juifs sont eux aussi super vener de se manger des tirs, ils contre-attaquent en annexant une grande partie du territoire aux Palestiniens : ils leur mangent des terres.

Suite aux accords de Rhodes, Gaza passe sous contrôle égyptien et la Cisjordanie sous contrôle de la Transjordanie. EN GROS, les Palestiniens n’ont plus de territoire à ce moment-là. Eux qui à la base avait un pays. On appelle ça une culbute dans le jargon :

Israel : « Oui, bonjour, les terres qui sont là, oui oui on sait c’est chez toi, mais y a eu du changement, maintenant c’est chez nous. »

Israel, premier fournisseur de viande humaine

Première Intifada, les Palestiniens refusent l’occupation d’Israël puis seconde Intifada en 2000, et depuis c’est le foutoir, mais encore plus depuis ce 12 juin dernier suite à l’enlèvement et meurtre de trois adolescents Israéliens (par le Hamas?) suivis de l’assassinat d’un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem. D’un côté le Hamas ne veut pas reconnaître Israël de l’autre côté, Israël refuse de voir un jour naître un État Palestinien en poursuivant sa colonisation au point de ne pas se rendre compte qu’en enfermant des millions d’êtres humains dans la Bande de Gaza, cela ne fait que répéter ce que les Allemands firent avec les juifs dans le ghetto de Varsovie. Rectification, le gouvernement Israélien s’en rend bien compte, c’est juste que 560 morts (en date du 21 juillet 2014) en deux semaines ce n’est pas assez. Ce n’est pas moi qui le dis mais Ayalet Shaked parlementaire Israélienne qui demande à l’armée de tuer toutes les mères Palestiniennes. Ou quand une demande d’épuration ethnique est formulée sans que personne ne bouge. Le gouvernement israélien, ce fléau, pour ne citer que Ariel Sharon, ce criminel de guerre. A quand une trêve, une vraie ? Jamais.

« From Israël with love » Les enfants israéliens dédicacent les bombes

« From Israël with love » Les enfants israéliens dédicacent les bombes

2 Responses to Gaza, des maisons devenues cimetières

  1. Jerry OX dit :

    Bravo Fifi Roze, pour ce résumé explicatif de l’historique de ce conflit . Le gouvernement Israélien continue encore et toujours de coloniser et de massacrer les Palestiniens sans que personne ne bouge et pire, tout le monde trouve çà normal et amplement justifié . Ce conflit est bien illustré par le film « les quatre doigts de la main » d’Alexandre Arcady , le manichéisme dont il fait preuve (une fois de plus) est proprement hallucinant !

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :