Monsieur Naceri, entre deux « Go Fast » veut bien prendre quelques minutes pour répondre à la fameuse question « Si tu chopes la lampe du génie, quel sera ton vœu? ». Lui, « Bibi, nègre d‘Eric besson » ne pouvait souhaiter autre chose qu’un vœu de purement politiquement à cette « veille » de juin, ou nous en saurons un peu plus sur les futurs candidats alors il aimerait que les hommes politiques et les médias Français, d’ailleurs de toutes tendances confondues, cessent de diaboliser les français de confession musulmane en les décrivant, plutôt en les caricaturant comme des monstres intolérants dont les mœurs sont incompatibles et dangereuses pour la France. Aujourd’hui c’est ce mensonge où l’on fait fi de la grande, de l’énorme majorité de musulmans qui respectent autant que les autres Français la laïcité.

On termine cette trilogie sur une note gourmande. Alors vous ne sentez pas l’odeur de la bonne nourriture ? Humm…La-tchoutchouka Yaniss, ce poivron-bloggeur des temps modernes a prévu tout un programme pour ce bon vieux génie. Alors laissez votre imagination s‘envoler, on décolle pour un pays lointain (je déconne, pas si loin que ça, 2h A/R Maroc), on s’en va manger un plat bien assaisonné. Merci de bien noter comme il le faut les ingrédients et étapes afin que le résultat soit parfait, ça en vaut le détour ! « Si je chope la lampe du génie, mon voeu serait de créer une recette originale universelle. C’est à dire que la planète se réchaufferait d’un seul coup. L’atmosphère serait pesante, voir étouffante. Un vent léger resterait perceptible sur la surface de la Terre car tout semblerait suivre une routine ancestrale jusqu’à que mon voeu se réalise enfin. Une odeur typiquement orientale émanerait d’une assiette posée délicatement sur la table de ma cuisine et inonderait l’odorat humain. Le choc serait bien évidement de taille. Mais d’où vient cette forte odeur ? Pourrait – on entendre un peu partout sur la planète. Mais surtout comment est-ce possible que chaque homme et femme habitant sur Terre puisse la sentir à plein nez ? Il n’est pas sans dire que l’ensemble des Terriens sentent venir l’inévitable : la Faim du monde. Notre monde vivrait dans une extrême panique. Les meilleurs chercheurs, scientifiques du monde ou autres marabouts de Paris chercheraient ensemble une réponse rationnelle à ce phénomène, en vain bien sûr. A ce moment là, la terre se mettrait à trembler, les océans se soulever et le bruit sourd d’un engin à moteur se ferait également entendre à l’Horizon. C’est en France à Montpellier (Département 34), plus exactement sur la place de la Comédie que l’action se déroulerait. Le choc serait d’une rare violence, et l’engin métallique s’immobiliserait encore fumant devant les yeux des milliers de spectateurs, journalistes, croyants et non croyants réunis pour l’occasion. Une partie de l’engin s’ouvrirait, des vapeurs blanches épaisses se dégageraient de la carlingue encore chaude et une puissante odeur accompagnée d’une mélodie orientale se ferait bientôt sentir dans toutes les narines. Certains reconnaitront une odeur de poivron et de la musique du Maghreb du type staifi. D’autres puristes diraient même qu’il s’agit d’une odeur de bonne Chekchouka du bled… De toute cette fumée on pourrait enfin entrevoir un individu équipé de ses babouches pointues qui ferait éclater un rire international et apaiserait également les consciences un bref instant… Les regards seraient bloqués sur ce jeune individu, des milliers de questions lui seraient posées… L’excitation, l’engouement ou même la curiosité seraient de la partie, puis le silence.

C’est à ce moment là que l’individu, moi même, prendrais la parole dans un étrange langage universel compris de tous : « Bonjour, Azul, Hello, Ola, Salem Aleikoum je m’appelle YANISS, j’aime les petits Suisses et le sport de glisse mais je n’habite pas à Nice. j’ai une nouvelle recette à vous faire partager tel est mon voeu aujourd’hui ».

Les ingrédients : une planète, sept continents, des religions, quelques couleurs de peau, une grande cuillère de Tolérance, du bien et du mal comme assaisonnement.

Préparation : Prendre le temps nécessaire
Temps Total : Indéfinis
Réalisation : Très difficile

Découpez les continents un part un pour lever les frontières et rapprocher les peuples les uns des autres et ainsi créer de la Fraternité. Dans un seul lieu singulier, ajoutez une cuillère de Tolérance avec Générosité et laissez agir pour créer du bonheur. Lorsque les peuples des continents deviennent frères et sœurs, partagez les mérites de vos coutumes et religions ensemble. Ajoutez ensuite vos points en communs découpez les en grands projets. Laissez mijoter quelques temps jusqu’à que les maux, les indifférences se soient totalement évaporés. Avec votre cœur, mélangez ensuite votre bon sens et votre curiosité en ouvrant vos bras pour écraser le chagrin en chacun de vous. Propagez ensuite votre bonheur autour de vous en rendant le bien fertile. Epluchez les inégalités et l’ignorance en rendant le mal stérile. Emincez votre rancœur, et bruler ses préjugés à feu vif. Ajoutez y vos émotions et serrez vous dans vos bras. Servez vous de votre Amour délicatement et enfin dégustez tout le temps que l’on nous donne pour vivre heureux ensemble.

Le conseil de Yaniss La Tchoutchouka : « Partagez votre terrain car ce n’ est pas en faisant manger de la terre à un frère que vous étoufferez ses racines. »

 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :