La première fois que j’ai entendu parler du phénomène « Jacquie » & « Michel », j’étais très loin du compte. En effet, j’ai de suite pensé au petit couple de retraités, celui qui déj’ devant le JT de Jean-Pierre, les yeux ébahis quand celui-ci raconte comment le canard cohabite avec la loutre. Bref je pensais que Jacquie et Michel étaient comme ma mamie et mon papi. À quelques détails près…

Mais alors, qui sont-ils ?

Rien à voir avec les Sardou. Simple couple échangiste/libertin à leurs débuts, ils cumulent à eux deux un bon siècle passé et autant de tirages de coups. Officiant sur le net depuis plus de 15 ans, ils ont intégré au fil du temps le statut de « recruteur ». Explication. Via leur site internet, des candidats anonymes comme vous et moi (enfin, surtout vous) peuvent s’inscrire pour tourner une scène porno qui sera vue des milliers de fois (abonnement obligatoire). Le but non-avoué de cette petite entreprise est de pervertir la population vers un degré de pornographie qui est généralement réservé aux aficionados de la spécialité. Le site accueil des millions de visiteurs par mois, de quoi faire débander Dorcel, ou y retrouve les coordonnées de certaines « actrices » ainsi que des infos cocasses sur les tournages, les futures sorties, le merchandising, les événements… c’est désormais une machine bien huilée lubrifiée. Une entreprise qui génère un max de thunes, plusieurs milliers par an.

Mais qui y participe ?

Au détour d’une branlette, vous reconnaîtrez peut-être un collègue de travail ou la boulangère du coin se faisant prendre entre une religieuse et un gland (humour Bigard). Et elle est là, la clef du succès, cette proximité avec « monsieur tout le monde » qui attire, même si l’amateurisme ambiant devient peu à peu semi-professionnel. Des soirées « soft » entre libertins s’organisent car ce mouvement est une cible non négligeable dans des villes comme Nice, Montpellier ou Nîmes (capitale du porno). Mais il y a certaines choses qui ne changent pas. Et même chez J&M, les hommes sont souvent cachés ou masqués sauf quand il s’agit de se faire pomper. Comme si la femme devait en être fière et s’afficher alors que l’homme tient à son « image ». En regardant un film porno, les amateurs ne s’attendent pas à voir des vieilles peaux fripées et de la cellulite débordante (en gros la vraie vie) car nous sommes loin de ce que l’industrie habituelle propose. Le spectateur s’invite dans l’intimité de Jeanine, là où la déco peut parfois être douteuse mais J&M ont rendu cela tendance, même si il se murmure que récemment les castings sembleraient « orientés » vers de plus « agréables profils »… Alors « Et merci qui ? Merci Jacquie et Michel. »

Porno sudiste

Porno sudiste

Décoration douteuse

Décoration douteuse

Couple libertin

Couple libertin

La boulangère du coin ?

La boulangère du coin ?

Jeanine au parc de la Courneuve

Jeanine au parc de la Courneuve

Jeanine avec Mamadou et Pascal

Jeanine avec Mamadou et Pascal

Tagged with:
 

5 Responses to Jacquie et Michel, le sexe hard discount

  1. Pouet dit :

    Crade, peu classe, ça fait maison close online version routier.

    Quelle horreur… A chacun ses pratiques sexuelles n’est-ce pas ?

  2. Lol dit :

    Cet article est un peu trop « simple ». OU SONT LES SOURCES ???
    Milliers de visiteurs par mois ? Les vidéos affichent 2 millions de vues chacune… Un article du tag parfait parle de 5 millions de visiteurs uniques sur un seul site ?

  3. Mafalda dit :

    Je connaissais même pas, en tout cas c’est un concept bien tordu

  4. Pierre dit :

    LONGUE VIE A JACQUIE ET MICHEL

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :