L’histoire : Jean, 35 ans, habite encore avec sa mère dans sa petite ville de Corse et travaille comme cuisinier dans le restaurant familial. Son avenir, à son grand désespoir, est tout tracé : reprendre le restaurant. Mais un jour, Nora, jeune femme de caractère est jetée à la mer depuis un voilier de course. Elle échoue sous les yeux de Jean. C’est l’aventure qui frappe à sa porte. Une nuit très mouvementée commence : une promenade en voiture avec une femme aussi imprévisible que séduisante, qui va l’entraîner bien loin de chez lui…

Fifi Roze : Sans tricher à quoi ressemble le panneau de signalisation  itinéraire bis  ?
Jean-Luc Perread : Aucune idée, je n’ai pas de voiture… Mais je crois que c’est un panneau jaune qui indique la direction « bis ».

F.R : Comment l’idée de ce film est-elle née ?
JLP : C’est un scénario que je n’ai pas écris, je l’ai juste adapté. Au départ il se passait en Bretagne, j’ai préféré essayer de le tourner en Corse, je trouvais que le cadre insulaire apportait à l’histoire. D’autre part la région Corse nous aidait financièrement alors que la Bretagne non…

F.R : En 1983 sortait « Itinéraire Bis » de Christian Drillaud, l’avez-vous vu ?

JLP : Et non… J’ai appris l’existence de ce film à la fin du mien, je ne crois pas qu’ils partagent plus que le titre…

F.R : Comment décririez-vous les personnages interprétés par Leïla Bekhti et Fred Testot ?
JLP : Le personnage joué par Fred est un enfant qui n’a jamais osé quitter la maison familiale pour vivre sa vie. C’est la culpabilité de laisser sa mère qui lui sert d’excuse, mais la vérité c’est qu’il a peur… Il a besoin d’un coup de pied au cul pour finalement oser se jeter à l’eau, et prendre des risques. Le personnage joué par Leïla est une femme qui a trouvé son équilibre en vivant avec un homme aisé, dans un confort financier qui la rassure. Quand cette vie s’arrête brutalement, elle perd complètement pied, submergée par ses angoisses. Finalement sous ses apparences de femme forte elle est comme Jean, elle a peur de prendre des risques, peur de vivre des émotions… Il lui faudra elle aussi apprendre à se jeter à l’eau… C’est en se rapprochant qu’ils vont se rassurer mutuellement et finalement trouver une sorte d’équilibre.

F.R : Des projets. Mais lesquels ?
JLP : De l’écriture, une comédie dramatique sur le somnambulisme et un thriller inspiré d’un fait divers.

*Date de sortie cinéma : 3 août 2011
Réalisé par Jean-Luc Perread
Avec Leïla Bekhti, Fred Testot

One Response to 5 questions à Jean-Luc Perread réal du film « Itinéraire Bis »

  1. jean-philippe dit :

    Bonsoir Fifi Roze ! Merci pour cet entretien complet et bien mené qui m’en apprend davantage sur ce film et son réalisateur ! belle soirée à toi !

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :