Promenons-nous dans les bois (De préférence 77,78, 91)
Pendant que le loup y est pas (Ou un violeur ou un DSK c’est pareil)
Si le loup y était (Il ne va pas tarder à arriver)
Il nous mangerait (Le viol avant tout)
Mais comme il y est pas (Patience)
Il nous mangera pas (Méfiance)
Loup, y es-tu ? (Oui)
Que fais-tu ? (Zizi prêt à l’emploi)
M’entends-tu ? (Ho que oui)

Est-ce que les joggeuses imprudentes pourraient une bonne fois pour toute arrêter d’aller chauffer les loups dans le bois ? Et encore une ! Cette semaine dans le 78, une femme d’une quarantaine d’années a été retrouvée au bord de la route complètement à la ramasse suite à un enlèvement raté. Le suspect d’une trentaine d’années a été mis en examen et écroué. Je ne comprends pas, le type peut aisément se taper des cougars et autres MILF mais non, il préfère se foutre dans la merde avec une séquestration. Chacun son truc, me direz-vous. Bon en même temps si la nana s’en va courir en fin de journée en soutif, je ne donne pas cher de sa peau.

Stop aux fantasmes, la joggeuse de base c’est des kilos en trop, un survêtement Décathlons délavé et des auréoles sous les bras et dans le dos. Genre ça :

Bon, arrêtons les médisances. L’heure est grave. La femme est de plus en plus associée à tout ce qu’il y a de plus horrible, calcination, torture et mort. Cette violence pourrait annoncer le rétablissement logique de la loi du plus fort… mais que dis-je, en France la légitime défense mentionne ceci dans son article : « Il ne doit pas y avoir d’excès dans la riposte. » Il faut donc répondre proportionnellement lors d’une agression. En gros c’est simple, si le mec viole, il faut lui rendre son viol. Logique. La femelle est vulnérable, et que le mouvement féministe GPGS (Grosses Putes, Grosses Soumises) vienne me dire le contraire. Ha bon, il n’existe pas ? Je croyais pourtant !

La femme est depuis toujours conditionnée à craindre l’homme, alors qu’elle n’est pas en reste quand il s’agit d’agir, certes en moins brutale et sadique. Un sujet tabou que les médias ne relayent pas alors voudrait-on nous faire croire que seuls les désaxés portent la barbe ou la moustache ? En septembre 2011 Ingrid Chartier prenait neuf années de prison pour séquestration avec actes de tortures. Une réclusion criminelle contre Natacha Hervé pour séquestration et actes de barbarie car même si elles « ne » représentent que 4 % de la population carcérale, elles sont aussi imprévisibles que les Fourniret &co. En conclusion, ce n’est pas femme/homme le problème, c’est le genre humain que l’on peut qualifier d’inhumain.

 

Tagged with:
 

2 Responses to Joggeuse, un sport dangereux

  1. soun perman dit :

    Excellent !!!!!!!!!!!!!

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :