L’Académie des Césars ou la cérémonie la plus ridicule a dévoilé ce vendredi les nominations. Ridicule car toutes les cérémonies françaises comparées au reste du monde sont du level du pathétique. J’englobe également les Victoires de la Musique.

13 nominations pour « Polisse », 10 pour « The Artist », 11 pour « L’Exercice de l’Etat », 9 pour « Intouchables », et une seule nomination pour ce vilain petit canard de Mathieu Kassovitz avec « l’Ordre et la Morale ». Ce besoin de reconnaissance a poussé le cinéaste à un coup de gueule face au cinéma français qu’il – citation – « encule » n’en déplaise aux autres – citation – « allez vous faire baiser ». N’oublions pas également que son envie de s’adonner à la sodomie reste l’échec cuisant de son film, 13 millions d’euros pour moins de 150.000 entrées. Ça fait mal au derrière, on en viendrait même à se demander : et qui s’est fait enculer là ? En même temps le français moyen non cérébral préfère rire de la mobilité et l’handicap d’un homme que de comprendre et savoir où se trouve la Nouvelle-Calédonie dans le monde. Avec l’approche des élections, balancer un film qui dénonce les massacres dans les anciennes colonies françaises, ça fait tâche… Sachant que Marin Karmitz a vendu son âme à Sarkozy, un peu de réflexion au Kassovitz avant de se lancer dans une œuvre politique lui aurait été bénéfique.

« Je m en fout des césars. Je n’y ai jamais mis les pieds. Je suis juste choqué par le manque d intérêt. Je devrais faire des films plus simple ». Il dénonce là un manque d’intérêt de l’Académie à son égard, la question est de savoir si lui, il en a déjà eu, de l’intérêt. En 1996, son film « La Haine » recevait le César du meilleur film, événement qu’il s’est regardé via TV/canapé ou l’art de s’en foutre complètement. De la reconnaissance et point barre ? Non, cela ne se passe pas comme ça en France, si Kassovitz est prêt à enculer, pour la gratitude il doit aussi être prêt à la fellation.

Pour en revenir à sa vive réaction via cuicui (Twitter), c’est tout simplement l’attitude d’un petit garçon gâté et aigri que l’ego a rendu faible. Mathieu Kassovitz n’a aucune légitimité dans ses propos, il fait partie de ce cinéma français consanguin qui se transmet de père en fils. De cette mentalité française, de cette éternelle vielle France. Amen.


Tagged with:
 

5 Responses to Kassovitz ou l’art d’enculer

  1. jerry ox dit :

    je pense également que Mathieu Kassovitz (non dénué de talent au passage) pratique ici une provocation de mauvais gout qui ne donne pas envie de voir d’autres films ou d’autres roles ou il apparait . j’avais déjà trouve douteux sa participation médiatique au coté de Jean Marie Bigard à propos du 11 septembre 2001 . Bon dimanche Fifi Rose !

  2. Sophie dit :

    Le film est sympa mais sans plus, il se regarde. Bon billet en tout cas !

  3. Dalton dit :

    Mauvais film. Ne vaut même pas une nomination. Je comprend pas sa colère car son film est nettement en dessous des autres qui sont nominés.

  4. Gigi dit :

    Trés bon billet Fifi!(très bien écrit)

    Franchement, je n’ai pas été voir L’ordre et la morale, j’ai trouvé que la bande – annonce était hyper mal fichue et incompréhensible. Je ne sais pas si les gens se désintéressent de la Nouvelle Calédonie et de son histoire, mais une chose est sûre, la promo du film était merdique de chez merdique, et je comprends que les gens ne se soient pas précipité pour aller le voir.

    Pourtant je suis une grande cinéphile devant l’éternel;p (la carte UGC au taquet!!! héhé!) mais Kassovitz ne m’a pas du tout donné envie d’aller voir son film. Peut-être faudrait-il qu’il se remette un peu question avant d’enculer la terre entière!

  5. Aurel dit :

    Il est juste aigri, c’est exactement ça comme un enfant puni

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :