J’adore les caisses de supermarchés, et plus précisément regarder les gens face à ce tapis roulant. C’est un lieu où le stress est à son comble, tout le monde est à la limite de l’attaque du myocarde. Toujours les mêmes questions qui reviennent : pourquoi ça met du temps ? Pourquoi papy ne trouve  pas sa carte de fidélité ? Et pourquoi mon code réduction riz au lait (BEURK) ne passe pas ? Tant de questions existentielles que chacun se pose au même moment. Je voudrais rassurer tous les chats noirs, il n’y a pas qu’ à vous que cela arrive les pannes, la caisse marche super bien mais quand vient mon tour, c’est comme si une organisation secrète faisait tout capoter juste avant la barre « client suivant ».

Je vois bien un type planqué sous le rayon avec son talkie appeler la caissière et lui dire :

« Elle est là, rien ne doit fonctionner. »
« Message reçu agent MacKay, je la garde 20 minutes ici. »

Je la hais cette barre et je hais encore plus quand celui de devant moi la met, un peu comme pour me dire : « Je te paye pas tes courses cocotte ». Non, tu crois ?
La caisse prioritaire est la plus grande des arnaques, je l’ai faite une fois et j’ai retenu la leçon : tout le monde devant moi était valide mais dès que j‘y étais, toutes les femmes enceintes et tous les rescapés de la guerre de cent ans se sont pointés derrière moi, plus jamais ! La caisse rapide aussi c’est une arnaque, – 10 articles, tu parles ! Tout le monde a tout Cora dans son caddie.

J’ai aussi testé les caisses où l’on passe nous-mêmes nos produits, en autonome. J’ai réalisé un rêve de gosse, devenir caissière pendant…50 minutes ! Oui c’est le temps que ça m’a pris pour des lingettes démaquillantes et des Granolas. Mon Dieu que c’est complexe, j’ai voulu aller vite, j’ai fait la fermeture d’Auchan. De toute façon, plus on est pressé et moins ça le fait, alors aujourd’hui je me mets direct’ dans la file où il y a le plus de monde. Comme ça c’est fait. Cela ne me dérange plus. J’ai tout mon temps puis j’adore regarder ce que les gens ont dans leurs chariots. Un vieux réflexe. Le célibataire je le repère de suite : Coca en pack de 24 canettes, des machins surgelés…Le père de famille ça sera Blédina et Huggies. Un chariot c’est tellement révélateur! Je pense aux produits que les gens ont dedans et parfois je voudrais même leur faire rappeler de prendre de la sauce tomate avec les pâtes qu’ils viennent d’acheter, au cas où ils l’auraient oublié. Je suis sûre que je serais très utile dans ce rôle. Après la Personal Shopper, je vais inventer la Personal LCO (Liste de Courses Oubliée). Why not ?

 

Tagged with:
 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :