L’horoscope, madame Irma, Château d’Eau, la voyance gratuite, laissez tomber, ces temps-ci c’est la marque Nike qui tient le monopole de la prémonition, ça en devient même flippant. « Je suis la balle dans le canon du pistolet » est bel et bien le slogan d’une de leurs publicités avec Oscar Pistorius, oui l’athlète version Cotorep qui vient d’assassiner sa compagne, quatre balles direct en plein corps, avec une intention de tuer comme l’a souligné le parquet ce matin.

A qui va donc profiter tout ce merdier ? Une nouvelle fois à cette grande dame de la télé-réalité ou comment recevoir un buzz servi sur un plateau d’argent… En effet, sa défunte compagne, Reeva Steenkamp, avait tourné Koh-Lanta version sud-africaine ces derniers mois et la chaîne a maintenu la diffusion du show ce week-end. La productrice du jeu a tout de même précisé que « l’épisode de cette semaine sera consacré à la mémoire de Reeva ». Ce qu’elle ne précise pas, c’est que ce genre de drame est l’ultime rêve secret de tous producteurs peu scrupuleux qui se frottent déjà les mains en songeant aux audiences.

Au tout début de l’enquête, l’hypothèse avancée était selon laquelle Pistorius aurait plombé sa compagne en la prenant pour un cambrioleur. (Vous pouvez rire.) Et voici les faits, Pistorius a tiré une première balle depuis sa chambre tandis que sa chérie se cachait dans la salle de bain. Il a ensuite tiré trois coups supplémentaires sans oublier qu’entre-temps, la jeune femme a été frappée par Oscar à l’aide d’une batte de cricket. (Aïe). Mais moi, je pense plutôt que Pistorius a shooté un cambrioleur qu’il aurait pris pour sa copine, mais ce n’est pas tant que le type ait commis un meurtre (si, un peu), mais merde, tuer sa copine un 14 février, journée mondiale des cadeaux pourris envers sa moitié, c’est un peu gonflé Oscar. Il fallait attendre le lendemain … Ou pas. À moins qu’il ne se soit pas levé du bon pied ce jour-là. (Oui, j’ai osé) …

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :