1er janvier 2007,  date depuis laquelle le gouvernement français ne dort plus et se demande comment il va bien pouvoir faire pour se débarrasser des Roms : 3 ans de réflexion. Pourquoi ne pas les virer avec de l’argent, ça passe mieux ? Chose faite, 300 euros l’aller simple. Ce que nos gouvernants ne digèrent pas, c’est qu’ils puissent revenir, la libre circulation leur permet de ramener encore plus de cousins et cousines pour une France avec des pare brises ultra-nets aux feux rouges. Olivier n’a qu’à bien se tenir, une concurrence très bien organisée vient faire de l’ombre à Car Glass. Et sans payer de franchise en plus !

“Cachez ce Rom que je ne saurais voir”, c’est-ce que les gendarmes ont reçu comme ordre à l’arrivé de Mister Président dans l’Yonne. Pour un coté plus esthétique, pas assez bling bling les roulottes ? Faudrait les customiser façon « pimp my ride » pour que ça passe mieux ! En même temps, ils pensaient à quoi tous ces « pestiférés de l’histoire » en s’installant ici ? Allons enfants de la patrie, le jour de la tyrannie est arrivé… Car le premier article de la constitution ressemble au genre de phrase qu’on trouve dans ces bonbons caramélisés, les carambars ! Liberté ? Ailleurs ! Egalité ? Pas ici ! Fraternité ? Faut pas déconner les mecs !!!

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, dixit ce bon vieux Voltaire, les flashs braqués sur cette minorité, les africains et autre magrébins passent par la grande porte, la police a d’autres chats à fouetter que de se préoccuper des quotas Hortefoireux. J’ai envie de dire aux communautés restantes de ne pas s’en faire, le sentiment de rejet ils vont le (re)connaitre, leur tour (re)viendra, comme un cercle vicieux. Quand la France voudra faire oublier un scandale politique, elle vous mettra en haut de l’affiche, en couverture de tous les journaux et magazines. Alors tout vient à point à qui sait attendre !

Tagged with:
 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :