Profils, commentaires, recherches, caractéristiques…Voici le vocabulaire courant des gens inscrits sur la toile à la recherche de l’âme (perdue) sœur.

On va nous faire croire que sur Meetic c’est sérieux ? Regardez attentivement les bannières pub du site, des messages subliminaux qui mènent au lit. Des formules de nuitées gratuites pour un hôtel nommé F*rmule1 (ou Fuckme1 pour les intimes). Parce que chaque jour commence 397 belles histoires… Alors pourquoi ne pas nous inclure dans ce chiffre ? Pourtant la réponse est si évidente… Un petit Rappel ? Parce que toi, moi, lui, elle, sommes les gourous de la secte des chats noirs. C’est d’un banal de tomber sur le névropathe chez qui la cave est plus grande que l‘Elysée. La harceleuse qui se chope un mec tous les trimestres et quand elle en tient un, ne le lâche plus. Devoir changer de numéro après chaque inscription sur des réseaux de (cas) sociaux est devenu d’un normal. Ce sont les opérateurs qui doivent être riches, en moyenne 10$ la fuite. Faisons le calcul…

Contrairement à l’hypocrisie de Meetic, Gleeden, lui est un site de rencontres entre adultes mariés consentants, il annonce la couleur dès qu’on y entre. Gleeden/Golden/Eden, tout pour nous faire rappeler le fruit qui a mené Adam à sa perte. Il ne faut pas vous inquiéter, des alibis seront remis, de quoi laisser bobonne avec son paquet de Lay’s s’endormir sur ses 2 oreilles.

La drague virtuel c’est nul. La nana débarque, un mètre cube, un thon péché dans le nord alors que sur la photo de profil Eva Longoria est d’une laideur. Le type débarque sans mentionner l’échec des dix années consécutives de Roaccutane…(Et Dieu créa Photoshop…) Rien de tel que du concret, du palpable, du tactile, plonger son regard dans celui d’un inconnu et se dire « peut être que… ».

Tagged with:
 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :