Photo By Wahib Chehata

Sort aujourd’hui l’un des albums des plus marquants de cette rentrée, celui de RaelSan, nouveau gourou du milieu Hip Hop. Celui qui mène une Double Vie, entre Bien et mal et qui répond Ils sont cools mais Plus rien ne m’étonne quand on lui parle de l’industrie musicale. À l’époque de Jimmy Puchline, sortir un 2eme opus aurait été une Mauvaise idée, il pensait déjà nous avoir tout dit à l’époque. La morale ? Ne jamais parler trop vite !

Deux ans plus tard, le revoilà, un album assez Différent du premier, moins personnel mais pas de Changements, Orelsan est resté le même : 50 pourcent de Soirées ratées et le reste de jeux vidéos, une vie de No life. Des titres comme Suicide social ou La petite marchande de portes clés font déjà le buzz sur YouTube.

Originaire de Caen et entre nous pour percer c’était Perdu d’avance. Finir mal, Si seul, avec des Trous dans la tête et la Peur de l’échec ont motivé le type. L’Étoile invisible devenue étoile montante du rap français.

Pour le pire et surtout pour le meilleur, le voilà qu’il enchaine depuis 1990 des textes affutés, depuis 2010 des vidéos parodiques alors Orelsan un Gros poisson dans une petite mare ? Critiqué depuis « sale pute », parfois boycotté mais il est bel et bien de retour, pour ce qui est de la consécration, faut pas s’en faire, Elle viendra quand même. Il place son Logo dans le ciel avec Le chant des sirènes tel un super héros, alors rien que pour ça Courez courez vous procurer l’album du moment. PS : désolé mais pour La terre est ronde, j’ai franchement pas réussi à le placer !

Fifi Roze : « J’ai tout mis dans mon premier album, y en aura pas de deuxième. », t’as parlé un peu trop vite à l’époque de « Perdu d’avance »…?

Orelsan : Oui j’ai parlé un peu vite mais à l’époque j’y croyais vraiment. J’avais l’impression d’avoir tout raconté. Mais depuis j’ai trouvé d’autres inspirations et je suis content d’avoir fait cet album.

F.R : Orelsan, ex no-life devenu yes-life ou rien n’a changé ?

O : Ce n’est pas aussi radical mais c’est vrai que je vois le coté positif des choses maintenant, contrairement à une époque où j’étais plus renfermé.

F.R : Comment te situes-tu dans le rap français, aujourd’hui ? Plus de crédibilité avec ce 2eme album ?

O : Ce n’est pas vraiment à moi de me situer dans le rap, mais bon j’ai quand même un bon accueil en général. J’aime beaucoup le rap donc ça m’embêterait de ne pas faire partie de cette musique.

F.R : Comment s’est passé son enregistrement ? Tes inspirations ?

O : L’enregistrement de l’album s’est bien passé. J’ai écrit le gros du squelette à Caen et je suis venu à paris pour l’enregistrer et finir de l’écrire. Beaucoup d’inspiration, je me suis replongé dans les classiques du rap, mais j’aime aussi les nouveautés et je mélange d’autres influences (variétés, pop, rock, electro, grime, opéra pygmée).

F.R : Des projets. Lesquels ?

O : Pour l’instant le seul projet dominant c’est la tournée, j’ai un concert au Bataclan le 14 décembre et je suis en train de le préparer. En parallèle on se voit avec mon groupe pour faire des morceaux et j’écris pour d’autres artistes.



One Response to 5 questions à Orelsan

  1. Gigi dit :

    Pas forcément fan de ce mec mais ton post est intéressant:)

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :