Après avoir passé six ans, neuf mois et sept jours dans les geôles israéliennes, le franco-palestinien Salah Hamouri, 26 ans, a été libéré dans un cadre d’échange ce dimanche 18 décembre. Son inculpation (à tord ?) s’est passée dans le silence des médias, c’est malheureusement lors de sa libération que les gens ont pu connaitre son histoire. Bon en même temps je comprends, Jean-Pierre Pernaut a des sujets plus importants lors de ses JT : « La différence entre le canards de surface et le canard plongeur » ou bien encore « Louisette, la mamie centenaire qui fait encore du jogging ».

Petit rappel des faits, Salah Hamouri a été accusé d’être membre du Front populaire de libération de la Palestine et d’avoir eu une intention de participer à un complot visant à assassiner le rabbin Yossef. Le tribunal qui l’a jugé n’a jamais pu produire de preuves, Alain Juppé avait également signalé à cette époque « Le manque de preuves matérielles ». Alors au choix pour le menu : plaider coupable et s’en tirer « juste » avec 7 ans de prison ou non coupable et prendre perpet’… Justice quand tu nous tiens.

On chuchote depuis ces derniers jours que Nicolas Sarkozy serait discrètement intervenu la semaine dernière en sa faveur, demandant personnellement au rabbin Yossef de lui pardonner. Une discrétion qui se veut EN UNE du Point, voyez-vous ça ! Une stratégie afin de remonter dans les sondages ? – On se souvient encore de la libération des infirmières bulgares voyageant dans un avion français pendant les élections de 2007… – Lui qui « ordonnait » à Alain Joyandet (ex secrétaire d’Etat) « D’aller chercher tous les Français condamnés à travers le monde », 2600 compatriotes dont un condamné à mort, Serge Atlaoui, attendent toujours. Si à propos du soldat franco-israélien Gilad Shalit, prisonnier du Hamas, (libéré le 18 octobre 2011) il disait que « C’est à la France qu’on s’en prend quand on s’attaque à lui », qui l’a entendu réclamer la libération de Salah Hamouri ? Ne parlons même pas du cas de Florence Cassez, le gratin politique français se mobilise encore avec des campagnes massives. « Il n’appartient pas aux autorités françaises d’intervenir ou même de commenter les procédures judiciaires d’un État souverain », disait MAM… Pour le Mexique c’est différent ?! Il semblerait que certains français le soient plus que d’autres.

À la question « Qui a véritablement libéré Salah Hamouri ? », je réponds que c’est François Cluzet (SIC). C’est simple, faisons le calcul : Intouchables = 12 millions d’entrées = LA PRESSION ! Regardez plutôt la vidéo.



Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :