Le billet du jour n’en est pas vraiment un mais plutôt une sorte de jeu/test façon magazines féminins, comprenez que je n’ai pas osé soumettre les mots fléchés, je connais le QI relativement bas de mes lecteurs. Entrons dans le vif, les collègues de travail, cette bonne vielle race de connards qui nous rend la vie parfois difficile et que l’on aimerait exterminer à la kalach mais toi, petit être prétentieux qui me lit, quel genre de collègue es-tu ? Une feuille et un stylo pour noter les réponses et c’est parti mon kiki, oui je sais c’est harchi nul de dire mon kiki.

1/ Quel est ton rapport avec les enfants ?

A/ C’est sympa dans le congélateur entre un pot de glace et le sachet de frites.

B/ Ton week-end se résume aux courses puis déposer les mômes au judo ou autre activités merdiques comme les échecs, tu attends avec impatience le lundi pour aller bosser.

C/ C’est quoi un enfant ?

D/ T’es bien du genre à manger des bonbons en fixant un môme sans le lui en donner. Bâtard(de) !

2/ Fin de journée :

A/ Tu demandes à Estelle d’aller boire un petit verre  en terrasse pour « décompresser ».

B/ Tu fonces chez toi coucher les gosses puis mettre tes chaussons et regarder un programme TV pourri.

C/ Tu rentres t’occuper de tes chats.

D/ Tu ne pars jamais du travail et tu aimes plutôt ça jusqu’à en redemander : no life.

3/ Quand tu arrives :

A/ Du genre à miser pour la décontraction. Faire du commérage intensif huit heures par jour, ok mais à la cool.

B/ Tu n’as pas de miroir chez toi, un manque cruel de temps, tu découvres ton allure en même temps que tes collègues.

C/ Au top, comme la rosée du matin, tes collègues masculins bavent devant ton cul, tes collègues féminines te trouvent drôle et charmant.

D/ Toujours en premier pour dénoncer auprès de ta direction les collègues à la bourre.

4/ Pendant la pause déj :

A/ A la cantine ou à l’extérieur mais jamais sans tes collègues, vous débarquez à 50 à la pizzéria et c’est toujours un bordel pour payer.

B/ Un sandwich au thon devant tes notifications Twitter et Facebook, là où se passe la vraie vie pour toi.

C/ Tu déjeunes avec tout le monde, mais chacun son tour et en tête à tête, l’adaptation et la polyvalence c’est clairement tes trucs.

D/ Tu te nourries exclusivement de chair humaine et de sang de vierges.

5/Pour toi ton/ta boss :

A/ Un tyran, une psychopathe sans âme qui ne parle que de chiffres mais qui te donne un salaire, alors tu fermes ta gueule.

B/ Juste ton/ta boss, rien de plus.

C/ Tu as son numéro et faites des soirées à critiquer toute la boite, le tout après avoir ***** dans la salle de pause.

D/ Ton idole, d’ailleurs un jour tu seras à sa place.

Un maximum de A : Dsl de te l’apprendre mais tu es le/la casse burnes, tu penses être pote avec tout le monde et que tout le monde t’aime, grand level dans l’harcèlement. Affalé(e) sans complexe sur la chaise d’à côté pour proposer à tous une sortie après le bureau. Ta passion dans la vie consiste à envahir l’espace personnel de l’autre. On aimerait te découper en 30 mais tu paies toujours le coup à boire, alors on te garde. Les commérages te font vivre, on te fuit comme Ebola mais comme le virus, tu es coriace.

Après une journée près d'un(e) casse burnes

Après une journée de taf près d’un(e) casse burnes

Un maximum de B : Le ou la connasse de service qui parlent de ses mômes constamment et à tout le monde. Même à ceux dont la vie se résume à soirées gang bang et alcool, donc savoir si la rentrée de ton petit Lucas s’est bien passée, bah on s’en bas les c******. T’as pas dormi de la nuit parce que Lucie a une gastro ? Pareil. Bref tu es juste le genre de personne que tout le monde esquive quitte à  prendre 156 étages pour te contourner. Question de survie.

Parler de gosses c'est chiant

Parler de gosses c’est chiant

Un maximum de C : Salopard de base qui ne fait aucune discrimination quand il faut baiser les collègues, même les moches, même les grosses, même les naines. Le harcèlement sexuel ? Connais pas, pour toi c’est juste un truc qui a fait tomber Bill Clinton. Ce résultat est également valable dans la version féminine, la nymphomane au bureau étant devenue très tendance.

Ton entrée dans les locaux

Ton entrée dans les locaux

La version homme

La version homme

Un maximum de D : La tyrannie, le mal, tout ça c’est ton truc, Vladimir Poutine à côté de toi c’est un petit pd au pays de Candy. Tu persécutes tes collègues du matin au soir à base de coups foireux, tu établies des stratégies, ton boulot c’est un mix de Koh Lanta et Enquêtes Exclusives. Si Maéva de la compta est devenue grosse et dépressive c’est par ta faute et tu en es fièr(e). bienvenue au purgatoire, d’ailleurs c’est toi qui tiens les portes de l’enfer.

Ton boss

Ton boss, ton idôle

Ne soyez pas furieux d’apprendre grâce à ce test que vos collègues vous méprisent, qu’ils préfèrent aller à un concert de Zaz plutôt que de vous inviter chez eux. Si vous vous entendez dire ceci à voix haute « n’importe quoi, c’est de la merde son test », je ne vous en veux pas, la vérité est parfois compliquée à assumer. Pour finir, si tu es ressemble à lui et que tu as eu un maximum de D (comme moi), je veux bien t’épouser.

Salut bébé

Salut bébé Bradley

Tagged with:
 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :