« Quand je serai grande, je serai comme toi, maîtresse d’école »
On a toutes fantasmé au moins une fois dans sa vie sur ces femmes qui nous ont appris à lire et compter, mais si nous avions tous tenu nos promesses, aujourd’hui les classes ne seraient pas aussi surchargées. 40 gamins déchaînés pour une minette de 26 ans fraîchement sortie de son I.U.F.M; son côté dépressif et ses cernes ne doivent pas faire envie aux enfants, today.

Je me souviens encore de « la mienne » en primaire, douce, patiente et attentionnée. Quand j’ai su que sa fille aussi était dans notre école, je me suis mise à l’envier, à l’épier. Mais la gamine d’une prof c’est la pression sans répit: ne jamais pouvoir signer à la place de ses parents comme moi je le faisais, cacher les bulletins et les bourrer de tipex… Je me suis rendue compte au fil du temps que sa place, au final, je ne la voulais pas tant que ça. Etre au top tout le temps, impossible ! Moi je n’étais pas au sommet et cela constamment !

Et la palme d’or du cancre de l’année est décernée à ……badaboum…..Fifi Roze !!!

Applause ! J’ai eu ce prix convoité par mes copains de classe toute ma scolarité, tellement fière de mon insolence et arrogance. Et si c’était à refaire, je serais encore pire ! Dormir avec mes profs pendant nos voyages à l’étranger ne m’a jamais dérangée, bien au contraire. Ils me voulaient tout près d’eux mais proche de son ennemi, ça aide à mieux le cerner ! Ils pensaient quoi ? Que j’allais brûler l’auberge pour m’enfermer comme ça !

Les gosses d’aujourd’hui, avec toute la bibliothèque François Mitterrand dans le sac à roulettes, qu‘ils n‘ont même pas le droit de faire rouler dans l’école mais porter, les pauvres. Si j’avais eu le malheur de perdre mon 4 couleurs, ma scolarité était fichue, plus rien, un stylo en guise de sac. Aujourd’hui, à 12 ans, Ipod,, Iphone, Imac dans le It bag. Convers’ d’ado, ou trop de I, tue le I !

—– Ta I-mère t’as interdit MSN ? Trop I-nulle celle-là !
—– Ouai, je te jure, I-deg, toi au moins ton I-père est I-fun !

La future maîtresse d’école de mes enfants, je la veux stricte, avec des lunettes, un chignon, un bâton à la main, prête  à dégainer dès qu’il y en a un qui bouge le sourcil… Non, je n’ai pas regardé le dernier « Fouette moi maîtresse », je serai juste en confiance avec une femme autoritaire qui ne se laissera pas bouffer par des « Hoo c’est toi la plus belle », ou « Moi ma maîtresse je l’aime », forte et fiable pour la future Igénération !

Elève, un métier comme un autre ou j’en ai eu des RTT, bien plus que ce que le big boss aurait voulu me donner. Cancre ou crabe, on désigne par là celui qui ne marche pas droit ou qui file un mauvais coton ! Le jour de la rentrée, la maîtresse demande à Fifi ce qu’elle a fait de ses vacances. Fifi répond spontanément :
« Oh! Plein de choses… Mais je ne sais plus … En tout cas, pas de quoi en faire une rédaction… » Le travail c’est la santé ? Laissez moi crever !!!


 

Ton commentaire

%d blogueurs aiment cette page :